Lun05272019

mise a jour :Lun, 11 Fév 2019 11am

Back Vous êtes ici : Accueil

Articles

Présentation du Saint Coran ( 6 ) : le miracle coranique

Par la Rédaction

Un texte authentique et exempt de toute falsification
Le saint Coran est le seul livre céleste qui n’a pas été falsifié par l’ajout, l’omission ou la modification de son contenu, contrairement aux évangiles et à la Torah qui ont subi nombre de distorsions au cours de l’histoire. Les croyants s’appuient sur le verset 9 de la sourate Hijr pour avancer que le Saint Coran a été préservé de toute modification :
« Certes nous avons descendu le rappel et certes nous en sommes garants (protecteurs) »

إِنَّا نَحْنُ نَزَّلْنَا الذِّكْرَ وَإِنَّا لَهُ لَحَافِظُونَ

Le saint Coran est considéré dans la société islamique comme l’écriture sainte sur laquelle tout le système politique et la société se fonde pour s’organiser. Le fait que le texte a toujours été présent dans les maisons, les mosquées, les écoles et les lieux publics rend la possibilité de falsification encore plus difficile.


Par ailleurs, de nombreux mémorisateurs du saint Coran étaient chargés d’empêcher sa falsification. L’existence de nombreux scribes chargés d’écrire scrupuleusement la révélation en réduit encore la probabilité.

Le fait que tous les guides de l’islam, d’abord le saint Prophète puis les imams infaillibles, ont appelé à se reporter à l’exemplaire du Coran présent parmi les gens montre que ceux-ci ont confirmé la version qui circulait dès cette époque.


Le procès-verbal dit « des deux poids » (hadith al-thaqalayn) abonde dans le sens de la validité de la version actuelle. Le fait que le Saint Coran soit le critère par lequel on évalue l’authenticité du contenu d’un procès-verbal fait de ce texte la référence absolue en matière de textes religieux.


Les miracles du Coran
1. le miracle d’éloquence du Coran en langue arabe
2. la profondeur et la précision des significations d’expressions coraniques parallèlement à leur concision comme le verset suivant

Et il fut dit: «Ô la terre, avale ton eau!

« و قيل يا ارض ابلعي ماءك »

Sourate 11,44


3. la description de faits historiques passés et futurs comme dans la sourate des Romains
4. l’information sur le fond de la pensée et le contenu secret du cœur des gens
5. le fait que l’expression coranique ne soit ni simple, ni lourde et compliquée
6. le fait que le sentiment de proximité et d’affection envers le Coran s’accroît avec sa lecture, sans que l’en fatigue.
7. tout en étant de la prose, et sans être de la poésie, le Coran exerce une influence décisive sur le lecteur ou l’auditeur
8. richesse du vocabulaire, diversité de la terminologie, utilisation de toutes les ressources syntaxiques de la langue arabe
9. impossibilité de reproduire quelque chose semblable au Coran, quelque soit la nationalité ou la langue du prétendant
10. le fait que personne ne cherche plus à défier le Coran et que ce défi ait finalement été abandonné


Dans le Commentaire de la Balance, Muhammad Husayn Tabatabai affirme qu’il y a dans le Coran « un miracle déstabilisant, qu’il s’agisse de l’éloquence pour l’écrivain, de la philosophie pour le philosophe, (de ce qu’il recèle de science) pour tout scientifique dans sa science respective, de la sociologie pour le sociologue, de la législation pour le législateur, de la politique pour le politicien, de l’administration pour les gouvernements, enfin des affaires courantes pour le commun des gens… » (tafsir al-mizan, t.1)
On rapporte ainsi du saint Prophète paix sur lui et sa famille :

قال رسول الله (ص) : " فضل القران على سائر الكلام كفضل الله علي خلقه"

« La supériorité du Coran sur les autres discours est comme la supériorité de Dieu sur sa création »
Et aussi du saint Prophète Muhammad ibn Abdallah paix sur lui et sa famille :

"النظر في المصحف من غير قراءة عبادة"

« Regarder le Coran (même) sans le lire, est une adoration »
L’opinion de penseurs occidentaux sur le Saint Coran


Goethe, poète allemand, au sujet de la grandeur du Coran déclare : « Pendant de longues années, les prêtres de l"impiété nous ont privés des richesses du saint Coran et nous ont caché la grandeur de son Prophète, grâce aux progrès de la science cette sottise a été dévoilée et ce livre extraordinaire a réussi à attirer l’attention de tous au point de devenir la base de la pensée ».


« Aussi chaque fois que nous le lisons, dès le commencement, il (le Coran) nous rebute. Mais soudain il séduit, étonne et finit par susciter l’admiration. Son style, en harmonie avec son contenu et son objectif, est sévère, grandiose, terrible, à jamais sublime. Ce livre continuera d’exercer une profonde influence sur les temps à venir » J.W. Goethe,cité dans “Dictionary of Islam” de T.P. Hughes, p. 526.


Tomas Karlyle (1795-1881), célèbre historien écossais disait : « Il est évident qu’un mot juste et vrai a une influence particulière sur les cœurs, et il est certain que tous les livres, sacrés ou non, sont pauvres et humbles face au Coran ».


Léon Tolstoï, grand écrivain russe affirmait : «Le Coran contient des instructions et des vérités claires et faciles, dont tous les gens, quel que soit leur niveau, peuvent profiter. Les versets coraniques prouvent la dignité de l’Islam et la pureté de son messager.»


Gustave Lebon (1841-1931), sociologue français, déclarait : «Les instructions du saint Coran sont un résumé des leçons supérieures et des bases de l’éthique et bien préférables à l"étude de l’Evangile.»


G. Margoliouth écrit : « Le Coran occupe, de l’aveu général, une place importante parmi les plus grands écrits religieux de l’humanité. Bien qu’étant la dernière-née des inoubliables oeuvres de ce type de littérature, il n’y a aucune d’elles qui le surclasse dans le merveilleux impact qu’il a su créer sur une multitude d’hommes.

Il a fait naître un tout nouvel aspect de la pensée humaine et un caractère tout aussi nouveau. Tout d’abord il convertit de nombreuses tribus hétérogènes des déserts de la péninsule arabe en une nation de héros, et fonda par la suite les grandes institutions politico-religieuses caractéristiques du monde musulman, constituant ainsi l’une des forces majeures avec lesquelles l’Europe et l’Orient doivent désormais compter ». cité dans “Introduction au Koran” de J.M. Rodwell, Everyman’s Library, New-York, 1977, p. 7.


Marcel A. Boisard écrit : « Les passages les plus émouvants du Coran ont en effet trait à l’unité de Dieu, dont chacune des pages du Livre traite, à Sa Majesté, à Son immatérialité et à Sa Miséricorde. Le monothéisme intrangisant de l’Islam lui fournit son caractère le plus fondamental de religion de l’Absolu et de force persuasive. (...) Le Coran demeure, de nos jours encore, le type inimitable et transcendant de la lettre arabe. Il ne représente pas seulement le prototype de l’œuvre littéraire par excellence, mais aussi la source de la littérature arabe et musulmane qu’il crée, puisque la religion qu’il révèle est à l’origine d’un grand nombre de démarches intellectuelles... », L’humanisme de l’Islam , 3è édition, Albin Michel, 1979, p.48 et 52


Maurice Bucaille écrit : « Comment un homme, illettré au départ, aurait-il pu, en devenant par ailleurs, du point de vue de la valeur littéraire, le premier auteur de toute la littérature arabe à énoncer des vérités d’ordre scientifique que nul être humain ne pouvait élaborer en ce temps-là, et cela, sans faire la moindre déclaration erronée sous ce rapport? » La Bible, le Coran et la science, 1978, p. 126.


Il écrit encore : « Une analyse purement objective du Coran, à la lumière des connaissances modernes, nous amène à reconnaître l’harmonie existant entre les deux, ainsi qu’on l’a fait ressortir à maintes reprises. On a du mal à s’imaginer qu’un homme du temps du Mohammad (que la Paix et la Bénédiction soient avec lui) ait pu être l’auteur de telles affirmations, compte tenu du niveau intellectuel de l’époque. De telles considérations répondent en partie de la place exceptionnelle qu’occupe la Révélation coranique et contraignent le scientifique impartial à admettre son incapacité de fournir une explication fondée uniquement sur la logique matérialiste » Le Coran et la science moderne, 1981, p. 18.


Dr. Steingass écrit : « Peut-être que l’on ne saurait, ici, évaluer ses mérites en tant qu’oeuvre littéraire, suivant des règles préconçues, nées d’un goût esthétique et subjectif, mais plutôt par rapport aux effets qu’il eut sur les contemporains et les compatriotes de Mohammad (que la Paix et la Bénédiction soient avec lui). S’il a choisi un ton aussi austère et convaincant pour s’adresser aux coeurs de ses auditeurs, pour souder des éléments centrifuges et antagonistes en un ensemble compact et bien structuré, animé par des idées jusqu’à lors inconnues de l’intellect arabe, son éloquence était sans doute parfaite, ne serait-ce que du fait d’avoir converti des tribus sauvages en une nation civilisée et ajouté une nouvelle trame à la vieille chaîne de l’histoire », Dictionary of Islam de T.P. Hughes, p. 528.


Arthur J. Arberry écrit : « Voulant par la présente tentative surclasser mes prédécesseurs et proposer quelque chose qui saurait faire résonner, quoique faiblement, la rhétorique sublime du Coran arabe, j’ai éprouvé toutes les peines à maîtriser les rythmes complexes et magnifiquement variés qui, outre le message lui-même, permettent au Coran de compter incontestablement parmi les plus grands chefs-d’oeuvre littéraires de l’humanité. Cette caractéristique, cette “symphonie inimitable” - ainsi que le croyant Pickthall décrit son «Holy Book» dont les airs poussent les hommes à l’extase et aux larmes” - a été presque totalement ignorée par les traducteurs précédents; ainsi, on ne s’étonne guère de constater que ce qu’ils ont écrit parait terne et plus par rapport à l’original, somptueusement orné » The Coran Interpreted, University Press, Oxford, 1964, p. 10.
Articles relatifs au sujet :
Présentation du Saint Coran (1)
Présentation du Saint Coran (2)
Présentation du Saint Coran (3)
Présentation du Saint Coran (4)
Présentation du Saint Coran (5)
Présentation du Saint Coran (7)
Présentation du Saint Coran (8)
Source :
Mustafa Asrar, Ce qu’il faut savoir sur le Saint Coran, printemps 1995

Commentaires  

0 #1 Présentation du Saint Coran ( 6 ) : le miracle coraniquerobe dubai 23-07-2015 08:48
félicitations pour cet article extrêmement bien écris
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir