Mar10262021

mise a jour :Lun, 05 Juil 2021 6pm

Back Vous êtes ici : Accueil Les Infaillibles Imam al-Mahdi(p) Les Ziarats de L`Imam al-Mahdi (AS) Priere dite « de l'ouverture »

Priere dite « de l'ouverture »

Image

Prière dite « de l’ouverture »

Transmise par l’Imam Mahdi (Que la paix divine soit avec lui) Pour les nuits du mois de Ramadan

Par le nom de Dieu le Tout Miséricordieux, et Tout Miséricordieux, « Ô mon Dieu !c’est avec Ta louange que j’ouvre mon hommage, et c’est Toi, par Ta grâce, qui conduit à la vérité. En toute certitude, je sais que tu es, Toi, le plus Miséricordieux des miséricordieux, quand il s’agit de pardonner et faire miséricorde ; le pus sévère des punisseurs, quand il faut bien condamner et venger ; et le plus grandiose des dominateurs, quand il est question de grandeur et de gloire.

 

Ô mon Dieu ? Tu m’as permis de Te prier et de Te demander, alors, Toi qui entend, écoute mon éloge Toi, le Très Miséricordieux, exauce ma prière Toi qui pardonne, efface mes faux pas ?

Ô mon Dieu ? Combien d’afflictions n’as-tu pas soulagées, combien de soucis n’as-tu pas dissipés, combien de faux n’as-tu pas effacés, combien de miséricordes n’as-tu pas répandues et combien de vagues d’épreuves n’as-tu pas brisées ?

Louange à Dieu, qui n’as pris ni compagne ni enfant, qui dans la Royauté, n’a pas eu d’associé, pas de tuteur non plus comme garant contre l’indigent : que Sa grandeur soit proclamée

Louage à Dieu, par toutes les louanges qui Lui reviennent pour Toutes ses grâces, ensemble ! Louange à Dieu qui, dans tout Son royaume, n’a pas un opposé, pas un rival, non plus dans Son autorité ! Louange à Dieu qui est dans Sa création, n’a pas eu d’associé, ni de semble dans Son immensité ! Louange à Dieu, dont la louange comme l’autorité son partout dans Sa création, dont la grandeur transparaît dans Sa magnanimité, dont la main est ouverte avec générosité ; Lui, dont le trésors ne diminuent en rien et que les dons en multitude ne fond qu’accroître en générosité et magnanimité : c’est Lui le Tout-puissant et Donateur par excellence.

Ô mon Dieu je te demande peut de chose parmi cette multitude, alors que j’en ai un immense besoin et que Toi, de toute éternité, Tu n’en as nul besoin. C’est pour moi bien des choses et, pour Toi quelque chose de minime et facile.

Ô mon Dieu ! c’est que Tu effaces mes péchés , que Tu ne tiennes pas compte de mes fautes, que Tu fermes les yeux sur mes actes injustes , que Tu ouvres d’un voile mes mauvaises actions et fasses preuve d’indulgence pour les nombreux méfaits, lorsqu’ils furent de ma faute et bien délibérés !

Ce qui m’a enhardit à Te demander ce que je ne mérite pas de Toi, c’est tout ce que Tu m’a accordé de Ta miséricorde, que Tu m’a fait voir de Ton pouvoir et Tu m’a fait connaître de Ta disposition à exaucer, de sorte que j’en suis venu à Te prier en toute tranquillité et à Te demander en toute confiance, sans crainte ni frayeur, me montrant même capricieux en tout ce pour quoi je me tourne vers Toi de sorte que si (vœux) tardent à se réaliser, dans son ignorance, je T’en fais grief, alors qu’il est peut-être mieux pour moi que cela tarde ainsi, car Tu connais, Toi, les conséquences des choses.

Ô Seigneur ! Je n’ai jamais vu un noble maître aussi patient envers un vil serviteur que Toi envers moi : Toi, Tu m’appelles, et voilà que je me détourne ; Tu Te montre aimable, et je me montre détestable ; Tu me témoignes de l’affection, et moi je l’a boude, comme si Tu étais mon obligé ! Et cela ne T’a pas empêché de multiplier Tes miséricordes, Tes bienfaits et Tes grâces envers moi, par Ta générosité et Ta magnanimité. Fais donc miséricorde à Ton serviteur ignorant et comble-le de Tes bienfaits débordant, car Tu es généreux et magnanime !

Louange à Dieu, maître du Royaume, qui fait voguer les vaisseaux, qui asservit les vents, qui fait survenir l’aube, juge du jugement dernier et Maître des mondes ! Louange à Dieu qui fait preuve d’indulgence bien qu’il sache (toute chose) ! Louange à Dieu qui efface (les fautes) bien qu’il puisse (les punir) ! Louange à Dieu, si longanime en Sa colère, alors qu’Il peut faire ce qu’Il veut ! Louange à Dieu, Auteur de la création, qui pourvoit à la substance et de bienfaisance, Lui qui est si loin qu’on ne saurait le voir et si proche qu’Il assiste à tout conciliabule ! Béni soit-il, Lui, le sublime !

Louange à Dieu, sans nul rival pour l’égaler, sans pareil pour Lui ressembler, sans assistant pour L’appuyer ! Il domine les tout-puissants par Sa toute-puissance et les grands s’inclinent devant Sa grandeur, de sorte que, par Son pouvoir, Il atteint à tout ce qu’Il veut.

Louage à Dieu, qui me répond quand je l’invoque, qui cache tous mes défauts honteux, alors que je désobéis, qui prodigue Ses immenses bienfaits sans que je fasse rien autour ! Combien de beaux présents ne m’a-t-il pas donné, combien d’effroyables malheurs n’a-t-il pas écarté et combien d’émouvantes joies ne m’a-t-il pas fait voir ?! Je Lui rends donc hommage en chantant Ses louages et fait mention de Lui en glorifiant Sa transcendance.

Louange à Dieu, dont le voile est inviolable et dont la porte n’est jamais close : celui qui Lui demande n’est jamais repoussé et qui espère en Lui ne sera pas déçu.

Louange à Dieu, qui rassure les apeurés et sauve les gens de bien, qui relève les opprimés et rabaisse les orgueilleux, qui fait périr des rois et les remplace par d’autres.

Louange à Dieu, qui brise les tyrans et abat les injustes, qui atteignent les fuyards, tire vengeance des injustes et secoure ceux qui appellent au secours ; Lui à qui l’on demande ce dont on a besoin et en qui les fidèles trouvent un appui solide.

Louange à Dieu, par la crainte duquel le ciel tremble, avec ceux qui l’habitent, la terre frémit avec qui la peuplent, et les mers s’agitent avec tous ceux qui nagent dans leurs profondeurs.

Louange à Dieu, qui nous a guidé vers cela, et nous n’aurions pu nous guider si Dieu ne l’avait point fait. Louange à Dieu, qui crée et qui n’es point crée, qui pourvoit à la subsistance sans qu’on pourvoie pour Lui, qui nourrit et qui n’est ni point nourri, qui fait vivre les morts et nourrir les vivants, alors qu’Il est vivant et qu’Il ne meurt (jamais) ; le bien est en Ses mains et Son pouvoir est sur toute chose.

Ô mon Dieu ! prie sur Muhammad, Ton serviteur, Ton envoyé, Ton homme de confiance, Ton élu, Ton bien-aimé, la meilleure de Tes créatures, celui qui garde Ton secret et qui communique Tes messages ! (Répands sur lui) le meilleur, le plus éminent, le plus beau, le pus parfait, le plus idéal, le plus élevé, le plus excellent, le plus pur, le plus splendide et le plus grand nombre de tout ce que Tu as répandu comme Prière, bénédiction, miséricordes, bonté et salutations de Paix sur l’un de Tes serviteurs, de Tes prophètes, de Tes Envoyés, de Tes élus et des créatures qui sont en honneur auprès de Toi !

Ô mon Dieu ! Prie sur Ali, Commandeur des fidèles, héritiers de l’Envoyé du Seigneur de l’univers, Ton serviteur et proche ami, le frère de Ton Envoyé, Ton argument envers Tes créatures, Ton signe suprême et l’immense Nouvelle (à propos de laquelle ils sont en divergence(Cor. 78.2), et prie sur Fatima, la véridique et pure, reine des femmes de l’univers, sur les deux petits-fils du (prophète qui fut) miséricorde (pour l’univers), al-Hassan et Husayn, ces deux Imams de la guidance, Seigneurs des jeunes au paradis !

Prie sur les Imams des musulmans, Ali fils de Husayn, Muhammad fils de Ali, ja’far fils de Muhammad, Musa fils de ja’far, Ali fils de Musa, Muhammad fils de Ali, Ali fils de Muhammad, Hassan fils de Ali et leur successeur, le Guide qui est le Mahdi, (eux qui sont) Tes arguments envers Tes serviteurs et Tes hommes de confiance dans les contrées (de cette terre) ! (Prie sur eux tous) en abondance et continuellement !

Ô mon Dieu ! Prie sur celui que Tu as investi de Ton commandement, le Redresseur espéré, la justice attendu ! Seigneur de l’univers ! Entoure-le des anges les plus proches et soutiens-le par l’Esprit Saint !

Ô mon Dieu ! Fais de lui celui qui appelle à Ton Livre et redresse Ta religion ! Fais en Ton lieutenant sur terre comme tu l’as fait pour ceux qui l’y ont précédé, et cette religion que Tu as agréée pour lui, dresse-la pour lui solidement ! Après qu’il ait connu la crainte, donne-lui (enfin) de T’adorer, sans jamais rien T’associer, en toute sécurité !

Ô mon Dieu ! Rends-le puissant et rends puissant par lui ! Donne-lui Ton assistance et triomphe par lui ! Accorde-lui un éclatant triomphe et une victoire aisée ! Donne-lui de Ta part un pouvoir victorieux ! Ô mon Dieu ! Fais dominer par lui Ta religion et la Sonna de Ton prophète, afin que, de la Vérité, il n’ait rien à cacher par crainte d’une créature !

Ô mon Dieu ! Nous T’implorons de nous donner un Etat plein d’honneur (un Etat) par lequel Tu donneras puissance à l’Islam et à ses adeptes, par lequel Tu humilieras l’hypocrisie et ses adeptes, dans lequel Tu feras de nous des gens appelant à T’obéir et qui conduisent vers Ta voie, par lequel Tu nous pourvoiras de l’honneur en ce monde et puis dans l’autre monde !

Ô mon Dieu ! Ce que Tu as fait connaître de la vérité, donne-nous de l’assumer, et donne-nous d’atteindre ce qui nous en échappe !

Ô mon Dieu ! Grâce à lui, rassemble notre éparpillement, mets fin à notre division et ressoude, grâce à lui, ce qui était brisé ! Grâce à lui multiplie notre tout petit nombre ! Rends-nous puissants après l’humiliation ! Grâce à lui, enrichis (tous) nos nécessiteux, règle nos dettes, comble notre indigence et mets fin, à lui, grâce à lui, à notre dénuement ! Grâce à lui, aplanis (toutes) nos difficultés, et blanchis nos visages, et brise (enfin) nos chaînes !

Grâce à lui, nous arriver à ce que nous cherchons, accomplis les promesses, exauce nos prières, accorde-nous ce que nous demandons, réalise nos espoirs en ce monde et dans l’autre, et donne-nous, grâce à lui, plus que nous n’espérons, Toi qui es le meilleur parmi tous ceux à qui l’on fait une demande et qui, de tous aussi, donne le plus largement !

Grâce à lui, mets-nous du baume au cœur ! Mets fin à la fureur qui gronde dans nos cœurs ! Grâce à lui guide-nous pour toute vérité à propos de laquelle Tu as laissé les gens entrer en divergence, car Tu guides qui Tu veux vers la Voie droite ! Grâce à lui, donne-nous la victoire sur Ton ennemi et notre ennemi ! Amen, ô Dieu de vérité !

Ô mon Dieu ! Nous nous plaignons auprès de Toi de la perte de notre prophète, que Tes prières soient sur lui et sa famille, de la disparition de notre Maître et Proche Ami, du grand nombre de nos ennemis, de notre petit nombre à nous, de l’immensité des épreuves qui s’abattent sur nous et de l’hostilité de notre époque envers nous …

Prie donc sur Mohammad et sa famille et aide nous, pour tout cela, en avançant notre victoire, en dissipant nos maux, en renforçant Ton assistance, en faisant apparaître un gouvernement juste, en nous couvrant de Ta miséricorde et en nous préservant de toute adversité, par Ta miséricorde, Toi le plus miséricordieux des miséricordieux.

 

Vous n’avez pas le droit de laisser des commentaires