Sam09232017

mise a jour :Dim, 10 Sep 2017 5pm

Back Vous êtes ici : Accueil Les Infaillibles Imam Ali (AS) L`Imam (p) vu par le Prophete(p)

l`Imam (p) vu par le Prophète (p)

L'Imâm (p) vu par le Prophète(p)

(I)

1- Le titre de la feuille du compte du croyant pieux est l'amour de 'Alî.(71)

2- Il n'y a pas de vrai sabre si ce n'est Thû-l-Fiqâr, et il n'y a pas de vrai jeûne en dehors de 'Alî.(72)

3- Mon porte-étendard dans ce bas-monde et dans l'Au-delà est 'Alî.(73)

4- Mon Seigneur m'a ordonné de refermer toutes les portes à l'exception de celle de 'Alî.(74)

5- Les Véridiques sont au nombre de trois : Le Croyant d'Âle Yâssine, le Croyant d'Âle Pharaon et le meilleur d'entre eux, 'Alî.(75)

6- Quiconque désire vivre comme moi et mourir comme moi, qu'il choisisse pour Maître, après moi, 'Alî.(76)

7-
Le crieur criera le Jour de la Résurrection: O Mohammad! Quel meilleur père tu as en la personne d'Ibrâhîm et quel meilleur frère en la personne de 'Alî.(77)

8- Tout Prophète a un successeur et un héritier; or mon successeur et héritier est 'Alî.(78)

9- Mon Dieu ne me laisse pas mourir avant de me montrer la face de 'Alî.(79)

10-
Nous avons été créés du même arbre, moi et 'Alî.(80)

11- Le plus savant de ma Umma après moi est 'Alî.(81)

12- Ornez vos réunions avec l'évocation des mérites de 'Alî.(82)

13-
Le meilleur juge de ma Ummah est 'Alî.(83)

14- Je suis l'avertisseur et le guide après moi est 'Alî.(84)

15- C'est se soustraire en Enfer que d'aimer 'Alî.(85)

16- De quiconque je suis le Maître, son Maître est aussi 'Alî.(86)

17- Personne n'aurait été digne de Fâtimah, si Allah n'avait créé 'Alî.(87)

18- Je recommande (par testament) à quiconque aura eu foi en moi et m'aura cru la Wilâyah (l'autorité et l'amitié) de 'Alî.(88)

19- Le premier d'entre vous à atteindre le Bassin (le Paradis) est le premier d'entre vous à embrasser l'Islam, en l'occurrence 'Alî.(89)

20-
Personne ne traversera le Çirât (la Voie) sans avoir attesté de la Wilayah de 'Alî.(90)

21- Personne ne pourra parler en mon nom en dehors de 'Alî.(91)

22- Le plus malheureux des premiers et des derniers sera l'assassin de 'Alî.(92)

23-
Bienheureux est cet arbre du Paradis, dont la racine se trouve dans la maison de 'Alî et dont le branchage est 'Alî.(93)

24- 'Alî est celui qui départage le Vrai et le Faux.(94)

25- 'Alî est le plus grand véridique.(95)

26- 'Alî est celui dont la main est égale à la mienne dans la balance de la justice.(96)

27- 'Alî est mon frère dans ce bas-monde et dans l'Au-delà.(97)

28- 'Alî est le meilleur des hommes, quiconque ne l'admet pas aura été incroyant.(98)

29- 'Alî est la porte de Hottah : quiconque y entre aura été croyant.(99)

30-
'Alî est l'Imâm des vertueux et l'exterminateur des libertins. Quiconque le soutient sera soutenu et quiconque l'abandonne sera abandonné.(100)

31- 'Alî est l'Imâm des pieux, le Commandeur des croyants et le leader des adorateurs assidus dont les visages, les mains et les pieds sont marqués par les traces du wudhû' et témoignent le Jour de la Résurrection de leur piété.(101)

32-
'Alî est à moi ce que Hâroun (Aaron) était à Moussâ (Moïse) ['Alî occupe auprès de moi la même position que Hâroun occupa auprès de Moussâ].(102)

33- 'Alî a un droit sur la Ummah égal au droit d'un père sur son fils.(103)

34- 'Alî est avec le Coran, et le Coran est avec 'Alî.(104)

35- 'Alî et ses Chiites (adeptes) sont ceux qui gagneront (Le Paradis).(105)

36- 'Alî est la Porte de mon Savoir et l'interprète, auprès de ma Ummah, de ce qui m'a été révélé.(106)

37- 'Alî: l'aimer est un signe de Foi et le détester, un signe d'hypocrisie (l'amour de 'Alî équivaut à la Foi).(107)

38- 'Alî est (le critère de la répartition ) le Répartiteur des gens entre le Paradis et l'Enfer.(108)

39-
'Alî occupe parmi les hommes une place équivalente à celle qu'occupe le verset: «Dis: Allah est Un» dans le Coran.(109)

40- 'Alî est un bien-aimé entre deux amis intimes: moi et Ibrâhîm.(110)

41- 'Alî, quiconque se sépare de lui se sera séparé de moi; or quiconque se sépare de moi, se sera séparé d'Allah.(111)

42- 'Alî est de moi et je suis de 'Alî, et il est le Maître de tout croyant après moi.(112)

43- 'Alî est le plus aimé d'Allah et de Son Messager, de toute la créature d'Allah. [De toute la créature d'Allah, 'Alî est celui qui est le plus aimé d'Allah et de Son Messager].(113)

44- 'Alî: l'évoquer est un acte de piété et regarder son visage est un acte de piété.(114)

45- 'Alî: L'aimer est un bon acte dont l'effet ne sera pas effacé par un mauvais acte.(115)

46- 'Alî jouit de la même position que la Ka'bah.(116)

47- 'Alî est à moi ce que ma tête est à mon corps.(117)

(II)

Le Prophète (P) a dit:

- Le meilleur de vos hommes est 'Alî Ibn Abî Tâlib, les meilleurs de vos jeunes sont al-Hassan et al-Hussain et la meilleure de vos femmes est Fatimah fille de Mohammad.(118)

- Allah m'a ordonné de marier Fâtimah à 'Alî.(119)

- Quiconque m'aime, qu'il aime 'Alî aussi, et quiconque met 'Alî en colère m'aura mis en colère moi aussi, et quiconque me met en colère, aura mis Allah en colère, et quiconque met Allah en colère ira en Enfer.(120)

- Le Coran est descendu selon sept lectures dont chacune a un sens apparent et un sens caché, et 'Alî Ibn Abî Tâlib possède la science du sens apparent et du sens caché.(121)

- «O Fatimah! Je t'ai mariée à quelqu'un qui est Maître (Sayyed) dans ce monde et qui sera parmi les pieux dans l'autre monde. O Fatimah! Lorsqu'Allah a voulu que je te marie à 'Alî, IL a ordonné à Jibrâ'îl (l'Ange Gabriel) de se préparer dans le 4ème Ciel où il a disposé les anges en rangées, a fait un prône et t'a marié ainsi à 'Alî.

Puis Allah a ordonné aux arbres du Paradis de porter des ornements et des robes pour les répandre sur les anges. Ceux, parmi ces derniers, qui ont eu la chance d'en avoir plus que d'autres, en seront fiers jusqu'au Jour de la Résurrection». Selon Om Salama, Fâtimah (p) s'enorgueillissait devant les autres femmes d'avoir été la première à faire l'objet du prône de Jibrâ'îl.(122)

(III)

Selon Ibn Mas'ûd:

- Un jour le Messager d'Allah (P)se rendit chez Om Salama. En y voyant venir 'Alî à son tour, il (P) dit: «O Om Salama! Voilà, par Allah, l'exterminateur des déviationnistes, des renégats et des hérétiques après moi».(123)

- Ibn Mas'ûd a relaté: «La première chose que j'ai apprise sur le Messager d'Allah (P), c'était lorsque, venant avec mes oncles à la Mecque, on nous a orientés vers al-'Abbâs Ibn 'Abdul-Muttalib. Alors que nous étions assis avec lui à Zam-Zam, un homme est entré (à la Ka'bah) par la porte de Safâ (....). Il portait deux chemises blanches et il brillait comme la pleine lune.

A sa droite marchait un garçon imberbe, le visage beau, adolescent ou pubère; et derrière lui, le suivait une femme qui voilait ses beautés. Il se dirigea vers la Pierre Noire et l'embrassa. Le garçon, puis la femme, ont fait de même. Il accomplit ensuite sept tours autour de la Ka'bah, avec le garçon et la femme. Après quoi, il embrassa le Rukn (le Pilier) et levant les mains, il prononça le Takbîr (dire Allâhu Akbar = Allah est le plus Grand).

Le jeune homme se mit debout à sa droite, et levant les mains dit le Takbîr, et la femme à sa gauche accomplit le même rite. L'homme prolongea le qiyâm (la position debout ou station debout) avant de s'incliner longuement, puis de se redresser le buste et faire le qunût (lever les deux mains vers le ciel) pendant qu'il était debout. Puis il se prosterna et avec lui le garçon et la femme qui firent tout ce qu'il fit.

Surpris de voir ces gestes que nous n'avions jamais vus avant à la Mecque, et que nous avons désavoués, nous nous sommes adressés à al-'Abbâs: «O 'Abu-l-Fadhl! Nous n'avons pas connu cette religion chez vous avant! S'est-il passé quelque chose de nouveau ?». Al-'Abbâs répondit: «Oui, par Dieu! Ne le savez-vous pas?». «Non!», répondîmes-nous. Al-'Abbâs expliqua: «Cet homme est Mohammad Ibn 'Abdullâh, mon neveu. Le garçon est 'Alî Ibn Abî Tâlib. La femme est Khadîjah Binta Khuwaylid. Par Dieu! Personne d'autre que ces trois sur la terre n'adore Dieu selon cette religion».(124)

Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh :

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: J'ai entendu le Prophète (P) dire à l'Imâm 'Alî (p): «O 'Alî! Les gens sont issus de divers arbres, tandis que moi et toi descendons d'un même et seul arbre» et le Messager d'Allah(P) de réciter ce verset coranique: «... des jardins plantés de vignes, de céréales et de palmiers - disposés en touffes ou bien dispersés - Ils sont tous arrosés avec la même eau ...» (Sourate al-Ra'd; Le Tonnerre, 13:40).(125)

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh, le Messager d'Allah (P) a dit à l'Imâm 'Alî (p): «Tu es à moi ce que Hârûn fût à Moïse, à cette différence qu'il n'y a pas de Prophète après moi».(126)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh témoigne: J'ai entendu le Messager d'Allah(P) dire: «Je suis la Cité du Savoir et 'Alî (p) en est la Porte. Quiconque recherche le Savoir, qu'il entre donc par la Porte».(127)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: J'ai entendu le Messager d'Allah (P) dire, en tenant la main de 'Alî (p), le jour de Hudaybiyyah: «Voilà l'Emir des vertueux, l'exterminateur des libertins. Sera soutenu quiconque le soutiendra, et abandonné quiconque l'abandonnera. Je suis la Cité du Savoir et 'Alî en est la Porte. Quiconque recherche la Maison, qu'il entre donc par la Porte».(128)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: Un jour nous étions chez le Prophète (P) et 'Alî (p) entra. Le Prophète (P) a dit alors: «Par Celui Qui dispose de mon âme! Cet homme et ses Chiites (partisans) seront les vainqueurs le Jour de la Résurrection».

Et là le verset suivant a été révélé: «... Ceux qui croient et qui font des oeuvres bonnes: voilà le meilleur de l'Humanité». (Sourate al-Bayyinah; 98: 7). Depuis lors, chaque fois que les Compagnons voyaient venir 'Alî (p), ils disaient: «Le meilleur de l'Humanité arrive».(129)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: Le Messager d'Allah (P) a dit: «'Ali Ibn Abî Tâlib (p) est le détenteur de mon Bassin, le Jour de la Résurrection. Ce bassin comptera des coupes aussi nombreuses que les étoiles du ciel. Mon Bassin sera aussi grand que la distance entre Al-Jâbiyah (un village de Damas) et Sanaa (la capitale du Yémen)».(130)

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh: Un jour le Messager d'Allah (P) demanda à (son oncle) al-'Abbâs Ibn 'Abdul-Muttalib: «Veux-tu garantir ma dette et mes promesses?». Al-'Abbâs s'excusa: «Non, je ne le peux pas». Son fils 'Abdullâh Ibn 'Abbâs se fâcha alors et lui dit: «Quel vieillard tu es! Le Messager d'Allah (P) t'appelle à acquitter sa dette et ses engagements!».

Al-'Abbâs lui répondit: «Laisse-moi tranquille! Mon neveu fait la course contre le vent». Le Messager d'Allah (P) formula la même demande en l'adressant cette fois-ci à 'Alî (p), lequel répondit sur-le-champ: «Oui, je m'en occupe».(131)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: Le Messager (P) a dit: «Que cessent (leurs méfaits) les Banû Walî'ah! Autrement, je leur enverrai un homme qui est comme moi-même, il tuera leurs combattants et prendra en captivité leurs progénitures». Le voilà (et le Prophète (P) de poser sa main sur l'épaule de 'Alî Ibn Abî Tâlib (p)).(132)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: Un jour nous étions assis chez 'Omar Ibn al-Khattâb (lorsqu'il était devenu calife). Ka'b al-Ahbâr (le chef suprême des Gens du Livre) se leva et demanda: «Quels étaient les derniers mots du Messager d'Allah (P)?». 'Omar lui dit: «Demande-le à 'Alî».

Ka'b al-Ahbâr questionna: «Où est-il?». «'Ail est ici. Le voilà», répondit 'Omar. Ka'b al-Ahbâr posa la question à 'Alî (p), lequel expliqua: «Lorsque je l'ai mis contre ma poitrine, il posa sa tête sur mes épaules et dit: «La prière! La prière!». Ka'b al-Ahbâr approuva en signe de satisfaction et confirma: «Oui, en effet, de cette façon meurent les Prophètes. Ils ont reçu l'ordre d'agir ainsi, et ils sont envoyés sur la base de ce principe». Puis il demanda encore: «Et qui lui appliquait alors le lavage rituel?». 'Ali (p) répondit: «C'est moi qui le lavait à ce moment-là».(133)

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh: Le Jour de la Campagne de Khaybar, le Messager d'Allah (P) envoya un combattant pour faire face à l'ennemi. Mais ce combattant se dégonfla. À ce moment-là, Mohammad Ibn Maslamah revint (du combat) et dit: «O Messager d'Allah! Je n'avais jamais vu une chose pareille à ce que j'ai vu aujourd'hui (la puissance de l'ennemi)! Même Mahmûd Ibn Maslamah a été tué!».

Le Messager d'Allah (P) a commandé alors à ses hommes: «Evitez la rencontre avec les ennemis et demandez à Allah la sécurité. Car vous ne savez pas à quelles épreuves ils vous soumettront. Si pourtant, vous veniez à les rencontrer dites: "O Allah! Tu es notre Seigneur et Le leur. Tu disposes de nos destins et des leurs. Extermine-les Toi-même". Puis assoyez-vous par terre. Si malgré cela ils s'apprêtent à vous attaquer, relevez-vous et criez "Allâhu Akbar"».

Et le Messager d'Allah (P) d'ajouter: «Demain je leur enverrai un homme qui aime Allah et Son Messager, lesquels le lui rendent. Il ne reculera jamais. Allah accordera la victoire par lui». Tout le monde se sentit honoré (par cette nouvelle). 'Alî (p) était ce jour-là chassieux. Le Messager d'Allah(P) lui a ordonné: «Marche (sur les ennemis)». 'Alî (p) lui a demandé: «Pour quel objectif?».

«Pour qu'ils attestent qu'il n'y a pas de dieu en dehors d'Allah et que je suis le Messager d'Allah. S'ils acceptent, ils m'auront évité l'effusion de leur sang et la confiscation de leurs biens. Pour le reste, Allah s'occupera de leur compte». 'Alî (p) alla à leur rencontre et Allah lui accorda la victoire effectivement.(134)

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh: 'Ali(p) a porté seul la porte de Khaybar lorsqu'il a conquis cette citadelle. D'autres ont essayé par la suite de la porter. Il a fallu quarante hommes pour cette tâche (que 'Alî (p) avait accomplie tout seul)(135).

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullah: Le Messager d'Allah (P) avait dit un jour à 'Alî (p): «Que la Paix soit sur toi, ô père des deux bouquets(136). Je te recommande tous les biens pour mes deux bouquets dans ce monde.

Car, bientôt tes deux piliers vont lâcher et c'est Allah qui s'occupera de toi après moi». Lorsque le Prophète (P) décéda, 'Alî (p) a dit: «Voici l'un des deux piliers dont le Prophète (P) a parlé». Et quand Fâtimah (p) mourut à son tour, 'Alî (p) a commenté: Voilà le second pilier dont le Prophète(P) a parlé».(137)

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh, le Messager d'Allah (P) a dit: «Allah - IL est Puissant et Très-Haut - a déposé la progéniture de tout Prophète dans son épine dorsale, excepté moi dont IL a placé la progéniture dans l'épine dorsale de 'Alî Ibn Abî Tâlib».(138)
 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir