Ven11242017

mise a jour :Jeu, 23 Nov 2017 10am

Back Vous êtes ici : Accueil Articles Le Cimetière de Baghi

Le Cimetière de Baghi

Le cimetière de Baghi est un cimetière historique et le lieu de sépulture de quatre Imams du Chiisme, l'Imam Hassan, L'Imam Sajad, l'Imam Bagher et l'Imam Sadegh (AS), et de nombreux compagnons célèbres du Prophète de l'islam (AS).

C'est aussi, selon les revayats, le lieu probable où fut inhumée la fille du Prophète, Hazrate Fatemah (SA).

D'après les documents historiques, le cimetière de Baghi, avant la venue au pouvoir du régime wahhabite d'Arabie saoudite, avait plusieurs mausolées comme dans les autres sites religieux chiites, qui était des lieux de pèlerinage des chiites et même des sunnites qui venaient à Médine.

Image 

Or avec la venue au pouvoir des wahhabites, qui considèrent comme un péché de se rendre sur la tombe d'un défunt, de nombreux sites religieux ont été détruits. Les wahhabites avaient même forgé le projet de détruire les sites chiites de Karbala et de Najaf, en Irak, et leur projet de destruction de la tombe du Prophète (SAWA) a été abandonné suite aux violentes objections de la communauté islamique.


Après la venue au pouvoir des wahhabites, la visite au cimetière de Baghi, principalement pour les pèlerins chiites, est devenue pratiquement impossible, même de derrière les barreaux et les murs.


L'idée du croissant chiite qui a été émise la première fois, par le roi de Jordanie, est devenue une obsession pour les dirigeants wahhabites qui se considéraient jusqu'à ce jour, comme les leaders du monde arabe.

Les wahhabites sont effrayés par le pouvoir des chiites en Irak et du Hezbollah au Liban et par la présence en Arabie saoudite d'une population chiite qui représenterait selon les recensements, près de 20% de la population.

Malheureusement nous sommes témoins aujourd'hui d'un désintérêt relatif de la part des musulmans, particulièrement des frères sunnites, vis-à-vis des dégradations et des offenses faites aux sites historiques d'avant et après l'hégire, dans le lieu de vie du Prophète suprême (SAWA) et le centre de l'islam dont voici la liste :

1- Destruction d'une partie de la montagne "Abou Gheis" aux alentours des portails "Bab-o-Salam" et "Bab-e-Ali" de la Kabba, et construction sur les lieux, d'un palais royal. C'est de cette montagne que le prophète (SAWA) fit sa première invitation officielle aux Mecquois et le lieu où les pèlerins sont invités à faire une prière spéciale lors de leur pèlerinage à la Mecque.


2- Désintérêt vis-à-vis du lieu de naissance du prophète (SAWA) à la Mecque, qui a été transformé en une petite bibliothèque. Les musulmans qui se sont rendus à la Mecque savent que cet endroit est continuellement surveillé par les forces de l'ordre qui empêchent les pèlerins de stationner. Un endroit qui est à l'origine de la destruction des palais de l'impiété et où il est recommandé de faire des do'as (prières) spéciaux lors du pèlerinage.

3- Destruction des mausolées des Imams (AS) et des compagnons du Prophète (SAWA) au cimetière de Baghi, à Médine. Cette destruction est sans aucun doute le plus grand crime religieux et culturel de ce siècle.

4- Destruction d'une colline près de la mosquée du Prophète (SAWA) qui a une valeur religieuse et historique, pour y construire des sites commerciaux et des appartements. Heureusement cette destruction a été interrompue suite aux condamnations pendant le pèlerinage de cette année et sur l'ordre du prince d'Arabie saoudite Abdol Aziz.

5- Plasticage des deux mausolées dans la ville à majorité sunnite de Samera, en Irak.

6- Tentative de destruction des mausolées d'Hazrate Ali (AS) et de l'Imam Hossein (AS)

7- Destruction des tombeaux des compagnons du Prophète (SAWA) et des descendants des Imams (AS), comme celui de Salman Farsi, d'Abdollah Ben Mussa Kazem (AS), en Irak, et le cimetière des Sadat (descendants du prophète), à Behghubeh.

Des préférences sont évidentes envers certains sites historiques qui font tous partie de l'Histoire de l'islam, et sont malheureusement révélatrices des profondes divergences historiques qui sont nées entre ces groupes.

L'hostilité des ennemis et l'insouciance des amis, ont rendu inutiles et inefficaces certaines activités du Centre pour le rapprochement des écoles islamiques.
Il est grand temps que des gens soucieux et conscients du danger prennent des décisions et des mesures pratiques pour encourager et développer l'union des musulmans.

Commentaires  

0 #1 je suis la juste pour faire de relationabdoulahi sarré 23-07-2012 16:22
je suis vraiment choque d.avoir lis cette page la destruction de cimetière baqia et les autre Moselle pour moi cet. un-crime contre islam
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir