Jeu12022021

mise a jour :Lun, 05 Juil 2021 6pm

Back Vous êtes ici : Accueil Le Saint Coran Réfléchir sur le Coran Le Croyant décrit dans le Coran

Le Croyant décrit dans le Coran

"Les vrais croyants sont ceux dont les coeurs frémissent quand on mentionne Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et ils placent leur confiance en leur Seigneur." (Al-Anfal/2)

" ...C'est Lui qui vous a élus; et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre père Abraham, lequel vous a déjà nommés "Musulmans" avant (ce Livre) et dans ce (Livre)..." (Al-Hajj/78)

"Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne oeuvre et dit: Jesuis du nombre des Musulmans ?" (Fussilat/33)

En fait, l'Islam n'a qu'un seul principe: Adorer seulement Allah. L'Islam, c'est la réalisation de cet unique principe dans la vie. Toute autre chose qui n'est pas basée sur cela est hors l'Islam et appartient à "la société d'ignorance ".

Cette réalité mentionnée dans un couple de phrases possède en fait une signification beaucoup plus profonde que la plupart des gens peuvent l'imaginer. Car les membres de la société d'ignorance qui se considèrent comme croyants, ne pensent pas qu'ils adorent un autre qu'Allah. Bien sur, ils n'adorent pas une statue en s'inclinant devant pendant qu'Ils font la prière, ce qui est réalisé habituellement les vendredis ou pendant les fêtes religieuses. Alors, d'après leur mentalité, ils trouvent le droit de penser qu'ils n'adorent qu'Allah!

Cependant, la réalité n'est pas ainsi. Cette faute provient du fait que le mot "adorer" est compris comme un acte de se prosterner devant un etre que l'on sert. Il faut chercher le vrai sens du mot adorer dans les versets Coraniques et non pas dans la description fausse et limitée, qui lui a été attribuée par la société d'ignorance.

" Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent. "(Ad-Dariyat/56)

Le verset ci-dessus nous informe qu'Allah a créé les hommes et les djinns pour qu'ils ne rendent culte qu'à Lui. Il est sur que le croyant est celui qui convient à cette définition. Selon ce but de création, il ne sert qu'Allah et comme mentionné dans le verset, il ne fait rien d'autre que de lui rendre culte. Si nous considérons le verset avec la mentalité de la société d'ignorance, le croyant doit alors rester en position de prosternation jusqu'à la fin de sa vie. Est-ce cela possible?

Non bien sûr... Quand nous regardons le Coran, nous voyons que la servitude à Allah comprend tous les devoirs et responsabilités ordonnés dans le Coran et toutes les activités accomplies pour gagner l'agrément d'Allah. Il faut se référer au Coran pour comprendre les meilleures manières d'être le serviteur d'Allah et de L'adorer:

"Dis : "En vérité, ma Salat, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers." (Al-Anam/162)

D'après ce que nous indique le verset, le principe d'adorer Allah comprend non seulement la prière et les autres cultes, mais toute la vie et également la mort. Le musulman est celui qui passe toute sa vie dans la voie d'Allah. En raison de ceci, il obtiendra le consentement d'Allah, Sa miséricorde et les faveurs de Son paradis - ce qui ne peut être compris par quelqu'un loin de l'Islam.

D'autre part, mener sa vie selon d'autres buts que le consentement d'Allah est de "Lui attribuer d'autres associés" par l'expression Coranique. Ces buts pourraient être n'Importe quoi. Ça peut être le désire d'obtenir une richesse, carrière, propriété, femme et fils comme indiqué dans le Coran, à prix de perdre le consentement d'Allah. Quand quelqu'un donne plus de valeur à ces buts, il associe alors des associés à Allah. C'est le plus grand péché que l'on peut commettre. Pendant toute l'histoire, les prophètes ont invité les peuples à renoncer à attribuer d'autres associés à Allah.

Voici ce que disent les croyants:

"Dis : "O gens ! Si vous êtes en doute sur ma religion, moi, je n'adore point ceux que vous adorez en dehors d'Allah; mais j'adore Allah qui vous fera mourir. Et il m'a été commandé d'être du nombre des croyants." (Yunus/104)

Alors comment doit-on adorer Allah? Comment doit-on vivre la vie dans la voie d'Allah? Va-t-il passer tous ses jours dans une loge de derviche pour subir une douleur grave ? Ou bien devrait-il adopter une conception de vie immobile et stable en tant que personne retirée du monde? Aucun... Il doit vivre sa vie selon le modèle décrit dans le Coran et non celui du croyant de la société d'ignorance. Puisqu'il n'est pas obligé de se montrer en tant que religieux aux autres, il n'éprouvera pas la détresse d'accomplir les ordres de la religion d'ignorance et de se conformer aux critères de "croyant" de la société d'ignorance.

Il ne vit que pour Allah, ne travaille que pour Lui et il profite de toutes les occasions qui lui ont été données pour servir dans la voie de son Créateur, y compris ses pouvoirs physiques. Ce n'est pas une voie qui met l'homme dans l'embarras ou le prive de tous les plaisirs de la vie, comme le croient les gens qui ne connaissent pas l'Islam.
Juste au contraire, celui qui adore Allah est celui qui est le plus indépendant, paisible, heureux et gai. "Qu'est-ce que les gens pensent de moi?", 'Que ferai-je si celui-ci ne m'aime pas?", "Qu"est-ce qui m'arrivera si on me chasse du travail?"...Il ne s'occupe pas de millions de questions comme celles-ci. Il se débarasse de toutes les chaînes des dieux tout à fait incapables, cruels, déraisonnables et sans force et il s'attache à Allah qui est le Possédeur de la beauté, de la sagesse, de l'affection et de la justice éternelle, le plus Puissant et dont toutes les choses sont soumises au contrôle.

"Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient." (Al-Baqarah/256)

Le Coran exprime ainsi la caractéristique du Prophète "qui libère les croyants" et "les débarrasse des chaînes":

"Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'Évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui §; ceux-là seront les gagnants." (Al-Araf/157)

Allah définit les croyants dans le verset suivant:

" Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d'aumônes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d'Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense." (Al-Ahzab/35)

Un musulman a une relation très intime avec Allah. Allah est son unique ami, aide et Dieu. La relation intime du Prophète Abraham avec Allah est ainsi énoncée au Coran:

" Il dit : "Que dites-vous de ce que vous adoriez... ? Vous et vos vieux ancêtres ? Ils sont tous pour moi des ennemis sauf le Seigneur de l'univers, qui m'a créé, et c'est Lui qui me guide; et c'est Lui qui me nourrit et me donne à boire; et quand je suis malade, c'est Lui qui me guérit, et qui me fera mourir, puis me redonnera la vie, et c'est de Lui que je convoite le pardon de mes fautes le Jour de la Rétribution.
Seigneur, accorde-moi sagesse (et savoir) et fais-moi rejoindre les gens de bien; fais que j'aie une mention honorable sur les langues de la postérité; et fais de moi l'un des héritiers du Jardin des délices; et pardonne à mon père : car il a été du nombre des égarés; et ne me couvre pas d'ignominie, le jour où l'on sera ressuscité, le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d'aucune utilité..." (As-Shuaraa/75-88)

On mentionne ainsi l'exemple de la comparaison faite entre le croyant qui vit le confort d'adorer Allah seulement et celui qui Lui attribue des associés et rend culte à d'innombrables dieux:

"Allah a cité comme parabole un homme appartenant à des associés se querellant à son sujet et un [autre] homme appartenant à un seul homme : sont-ils égaux § en exemple ? Louanges à Allah ! Mais la plupart d'entre eux ne savent pas. " (Az-Zumar/29)

La plus importante caractéristique du musulman est d'éviter l'arrogance et l'infatuation, Un vrai musulman ne déifie jamais soi-même. Grâce à cela, il apprend à s'aperçevoir de ses faiblesses et s'en remettre à Allah. Comme il n'est pas content de soi, il ne cessera pas de développer son caractère. Il est dans l'effort d'atteindre le modèle de croyant décrit dans le Coran. Son humilité se fait voir dans toutes ses activités:

"Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux, disent : "Paix"" (Al-Furqane/63)


Contrairement à l'attitude du croyant, le problème le plus grave de ceux qui nient l'existence d'Allah est de s'infatuer de soi-même et de déifier sa propre personne. Le Coran parle de ceux qui refusent la vérité par arrogance, malgré leur conscience qui l'accepte.

"Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu'en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc ce qu'il est advenu des corrupteurs. " (An-Naml/14)

Le but principal du croyant dans ce monde est de lutter pour sa religion. Il luttera contre tous les obstacles qu'il rencontre dans la voie d'Allah. Le plus grand de ceux-ci est l'ensemble de ses passions égoïstes, c'est-à-dire "sa propre nature" par l"expression Coranique. A chaque instant de sa vie, il s'opposera à sa propre personne qui lui offre toujours des alternatives contre le consentement d'Allah. Sa propre personne essayera de le faire tourner de la voie d'Allah au moyen des obstacles comme la crainte, le désespoir et la satiété. Mais le croyant surmonte tout cela grace à son ardeur, affection, courage et sa patience. Il ne se détournera jamais de cette voie parce que cette voie est celle d'Allah, de son ami, protecteur et défenseur unique.

Il ne lutte pas seulement contre sa propre personne. Il est le calife d'Allah sur la terre et la terre est confiée à lui. Par conséquent, il donnera un grand combat de "sagesse" contre ceux qui tyrannisent les personnes et essayent de les empêcher de la voie d'Allah. En terme coranique, il fournira le salut et la justice divine aux hommes, femmes et enfants faibles qui sont mal traités et oppressés" comme l'indique le Coran. La justice divine va règner sur la terre grâce aux efforts des croyants.

Une société peut assurer la vraie justice seulement si elle est gouvernée par ceux qui pratiquent les principes moraux et ordres du Coran. Le musulman est celui qui assure cette justice et qui dirige les gens vers le chemin droit pour obtenir le consentement d'Allah. Les incroyants qui désirent gouverner la société d'autre part ne considéreront que leurs propres intérêts mondiaux comme l'argent, la réputation et le pouvoir hiérarchique. C'est pourquoi le Coran accentue le système de justice du Prophète Salomon qui avait grande autorité lors de sa période. Les croyants sont chargés de "distribuer la justice à travers le monde".

" Parmi ceux que Nous avons créés, il y a une communauté qui guide (les autres) selon la vérité et par celle-ci exerce la justice. " (Al-Araf/ 181)

Le Coran souligne aussi la différence parmi les croyants et ceux qui troublent l'ordre:

"Traiterons-Nous ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres comme ceux qui commettent du désordre sur terre ? ou traiterons-Nous les pieux comme les pervers ? " (Sad/28)

Les croyants luttent pour sauver le monde de la faction. Le Coran décrit ainsi la personnalité inébranlable des croyants:

"Et ils n'eurent que cette parole : "Seigneur, pardonne-nous nos péchés ainsi que nos excès dans nos comportements, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur les gens mécréants". Allah, donc, leur donna la récompense d'ici-bas, ainsi que la belle récompense de l'au-delà. Et Allah aime les gens bienfaisants". (Al-Imran/147-149)

"Certes ceux auxquels l'on disait : "Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les" -cela accrut leur foi - et ils dirent : "Allah nous suffit; Il est notre meilleur garant"". (Al-Imran/173)

Le croyant est en même temps chargé d'inviter les autres à vivre selon la religion d'Allah. "Ordonner d'agir bien et empêcher de faire du mal " est son devoir principal:

" Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes; vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah... " (Al-Imran/110)

"Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salât, acquittent la Zakat et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage. " (At-Tawbah/71)

L'une des principales caractéristiques d'un croyant est qu'il ne attend aucun intérêt quand il communique le message du Coran aux gens, mais le consentement d'Allah. Cette caractéristique est le distingue des dévots faux.
Il ne recherche sa récompense que sur la voie d'Allah:

"Si vous vous détournez, alors je ne vous ai pas demandé de salaire... § Mon salaire n'incombe qu'à Allah. Et il m'a été commandé d'être du nombre des soumis". (Yunus/72)

"Voilà ceux qu'Allah a guidés : suis donc leur direction. Dis : "Je ne vous demande pas pour cela de salaire". Ce n'est qu'un rappel à l'intention de tout l'univers. " (Al-Anam/90)

Le musulman a une moralité incomparablement supérieure. Il n'est pas l'homme de simples faits, il est calme, tolérant et indulgent. Il se comporte par sa raison et non ses sentiments. Il ne se laisse jamais agir sous l'effet de sa colère.
On peut facilement distinguer son sacrifice et sa sagesse dans toutes ses attitudes:

"Et qui endurent dans la recherche de l'agrément d'Allah §, accomplissent la Salat et dépensent (dans le bien), en secret et en public, de ce que Nous leur avons attribué, et repoussent le mal par le bien. A ceux-là, la bonne demeure finale." (Ar-Raad/22)

"Et pour ceux qui, s'ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d'Allah et demandent pardon pour leur péchés - et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah ? - et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu'ils ont fait". (Al-Imran/135)

"Accepte ce qu'on t'offre de raisonnable §, commande ce qui est convenable et éloigne-toi des ignorants". (Al-Araf/199)

"La sanction d'une mauvaise action est une mauvaise action [une peine] identique §. Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allah. Il n'aime point les injustes ! " (Achoura/40)

" Ils sont ceux qui ne donnent pas de faux témoignages; et qui, lorsqu'ils passent auprès d'une frivolité, s'en écartent noblement." (Al-Furqane/72)

. " Ils offrent la nourriture, malgré leur amour §, au pauvre, à l'orphelin et au prisonnier." (Al-Insan/8)

Naturellement le croyant fera des erreurs, après tout c'est un être humain. Mais dès qu'il réalisera ses torts, il les corrigera et priera Allah pour le pardon de ses défauts. Aucun de ses défauts ne peut le désespérer, parce qu'il est sûr de l'aide d'Allah et recherche le refuge dans la pitié divine éternelle.
Le Coran énonce ceci en tant que ci-dessous:

"Et pour ceux qui, s'ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d'Allah et demandent pardon pour leur péchés - et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah ? - et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu'ils ont fait." (Al-Imran/135)

Son ami unique est Allah et ceux qui sont les serviteurs d'Allah, les croyants. Il ne juge les personnes que selon ce critère, c'est-à-dire leur foi. Il ne sentira aucune affection vers des gens en raison de leur famille, carrière, fortune ni bénéfice qu'ils lui fournissent. Même son meilleur ami n'est plus un ami s' il s'avère l'ennemi d'Allah. D'autre part, n'importe quel croyant qui s'attache à Allah est un vrai frère pour lui, même si ces deux n'ont aucune qualité commune de statut social ou économique. Le croyant aime et déteste pour le plaisir d'Allah. C'est son critère unique même pour la personne avec qui il va se marier.

Sa compréhension est claire. Comme il fait confiance à Allah, il est sauvegardé des craintes, de l'inquiétude et des douleurs des affaires mondiales. Il a une "sagesse pure",c'est pourquoi il est capable de saisir facilement les côtés complexes d'un événement.

Le musulman est celui qui a été créé par Allah comme Son calife et il porte l'âme divine d'Allah en lui-même. Il ne se trouve ici que pour un certain temps, pour être éprouvé et éduqué de façon qu'il soit digne du paradis. Le destin qu'il aura dans ce monde est plein de gloire et d'honneur convenable au "calife d'Allah".
Personne ne pourra le convaincre, ni détourner de sa voie. On ne peut que le tuer, ce qui est la plus grande récompense pour lui.

Vous n’avez pas le droit de laisser des commentaires