Mer11222017

mise a jour :Sam, 18 Nov 2017 10am

Back Vous êtes ici : Accueil Les Infaillibles Le Noble Prophète Articles Sur Prophète Les prophéties bibliques sur la venue du prophète Mohammad(partie 1)

Les prophéties bibliques sur la venue du prophète Mohammad(partie 1)

Pour ceux qui croient à la Bible, les prophéties bibliques sur la venue du prophète Mohammed(sawa)[1] constituent des preuves que l'islam est une religion véridique.Le Coran a déclaré :
«Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants. »[2] (Coran: 7:157)
Le Très-Haut dit aussi:
« Et quand Jésus fils de Marie dit :
"Ô Enfants d'Israël, je suis vraiment le Messager d'Allah [envoyé] à vous, pour confirmer ce qui, de la Thora, exister avant moi, et annonciateur d'un Messager à venir après moi, dont le nom sera "Ahmad" . Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent : "C'est là une magie manifeste" ».[3](Coran 61:6)


La venue du prophète Mohammed a été prophétisée à la fois dans l’Ancien et le Nouveau Testament.[4] Le fait que sa venue soit prophétisée par un autre prophète n’est pas une condition requise pour qu’un prophète soit accepté et reconnu. Moïse, qui était un prophète envoyé au peuple de Pharaon, n'avait pas été annoncé par aucun prophète avant lui.La preuve de l’authenticité d’un prophète ne se limite donc pas à des prophéties faites sur lui; elle inclut le message de Dieu qu’il a , les miracles qu’il accomplit, etc.
Discuter des prophéties demeure un exercice délicat, car il implique de faire le tri parmi de nombreuses versions et traductions de la Bible et des manuscrits récemment découverts, et de faire des recherches sur des mots hébreux, grecs et araméens. La tâche devient particulièrement difficile lorsque l’on sait que « toutes les copies de la Bible émises avant l’invention de l’imprimerie (au 15e siècle) présentent des variantes textuelles »[5] . Voilà qui n’est pas un sujet facile pour les non-initiés. Les meilleurs témoignages nous viennent donc d’experts dans le domaine, contemporains ou non, qui ont reconnu ces prophéties.
Nous avons des témoignages d’individus parmi les premiers juifs et les premiers chrétiens, des rabbins et des moines, qui témoignent du fait que Mohammed était bel et bien l’homme auxquelles faisaient allusion des prophéties bibliques bien spécifiques. En voici quelques exemples.

 

 


1- Le prophète attendu


Les juifs et les chrétiens de l’ère préislamique, en Arabie, attendaient un prophète. Avant la venue de Mohammed(saws), l’Arabie était un pays partagé par des juifs, des chrétiens et des païens, et les trois groupes se faisaient la guerre à l’occasion. Les juifs et les chrétiens disaient aux païens:
« Le temps est venu pour que le prophète illettré apparaisse parmi nous afin de faire revivre la religion d’Abraham. Nous nous joindrons à lui et nous vous livrerons une guerre acharnée à ses côtés. » Mais lorsque Mohammed apparut pour de bon, certains crurent en lui et d’autres le rejetèrent. C’est pourquoi Dieu a révélé :

« Et quand leur vient, de Dieu, un Livre confirmant celui qu’ils ont déjà entre leurs mains – alors qu’auparavant ils priaient pour obtenir une victoire décisive sur les mécréants – et lorsque leur vient ce qu’ils savent, au fond (être la vérité), ils refusent d’y croire. Que la malédiction de Dieu soit sur les mécréants! »[6] (Coran 2:89)


Le premier témoin fut Bahira, un moine chrétien qui reconnut que Mohammed était un prophète alors que ce dernier était encore tout jeune. Il dit à l’oncle de Mohammed :
« …un brillant avenir attend ton neveu; alors, ramène-le rapidement chez lui. »[7]
Le second témoin fut Waraqah bin Nawfal, un érudit chrétien qui mourut peu de temps après une rencontre seul à seul avec Mohammed. Waraqah reconnut que Mohammed était le prophète de son époque et qu’il avait reçu la révélation comme l’avaient reçue Moïse et Jésus [8].
Les juifs de Médine attendaient avec impatience la venue d’un prophète. Les troisième et quatrième témoins furent leurs deux grands rabbins, Abdoullah bin Salam et Moykhayriq [9].
Le cinquième fut un rabbin yéménite, Wahb ibn Mounabbih. de ce temps la jusqu'à notre époque existaient toujours des érudits chrétiens et juifs qui, déclarant l’authenticité de l’islam comme la dernière religion divine, après avoir étudié des enseignements religieux , se convertissaient à l’Islam comme Abdoul-Ahad Daoud et Muhammad Asad qui ont vécu aux 20 em siècle.


Le Coran dit :
« N’est-ce pas pour eux un signe que les savants des enfants d’Israël en soient informés? » [10] (Coran 26:197)

 


notes:

[1] (sawa)sall allaho alayhi wa alihi = que salut de Dieu soit sur lui et sur sa famille.

[2] الاعراف 157:
الذين يتبعون الرسول النبي الأمي الذي يجدونه مكتوبا عندهم في التوراة والإنجيل يأمرهم بالمعروف وينهاهم عن المنكر ويحل لهم الطيبات ويحرم عليهم الخبائث ويضع عنهم إصرهم والأغلال التي كانت عليهم فالذين آمنوا به وعزروه ونصروه واتبعوا النور الذي أنزل معه أولئك هم المفلحون

[3] الصف 6:
وَ إِذْ قالَ عيسَي ابْنُ مَرْيَمَ يا بَني‏ إِسْرائيلَ إِنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْکُمْ مُصَدِّقاً لِما بَيْنَ يَدَيَّ مِنَ التَّوْراةِ وَ مُبَشِّراً بِرَسُولٍ يَأْتي‏ مِنْ بَعْدِي اسْمُهُ أَحْمَدُ فَلَمَّا جاءَهُمْ بِالْبَيِّناتِ قالُوا هذا سِحْرٌ مُبينٌ

[4] Le fait de citer des prophéties de la Bible ne signifie pas que les musulmans acceptent la Bible contemporaine comme révélation divine dans toute son intégralité.
[5] biblical literature.” Encyclopædia Britannica de Encyclopædia Britannica Premium Service. (http://www.britannica.com/eb/article-73396)

[6] البقره 89 :
وَلَمَّا جَاءَهُمْ كِتَابٌ مِّنْ عِندِ اللَّهِ مُصَدِّقٌ لِّمَا مَعَهُمْ وَكَانُوا مِن قَبْلُ يَسْتَفْتِحُونَ عَلَى الَّذِينَ كَفَرُوا فَلَمَّا جَاءَهُم مَّا عَرَفُوا كَفَرُوا بِهِ فَلَعْنَةُ اللَّهِ عَلَى الْكَافِرِينَ


[7] Muhammad: His Life Based on the Earliest Sources’ par Martin Lings, p. 29. ‘Sirat Rasul Allah’ par Ibn Ishaq, traduit par A. Guillame, p. 79-81. ‘The Quran And The Gospels: A Comparative Study,’ p. 46 par Dr. Muhammad Abu Laylah de l’université d’al-Azhar.
[8] Muhammad: His Life Based on the Earliest Sources’ par Martin Lings, p. 35
[9]The Quran And The Gospels: A Comparative Study,’ p. 47 par Dr. Muhammad Abu Laylah of Azhar University.

[10] الشعراء، آیه 197: أَوَلَمْ يَكُن لَّهُمْ آيَةً أَن يَعْلَمَهُ عُلَمَاء بَنِي إِسْرَائِيلَ

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir