Ven11242017

mise a jour :Jeu, 23 Nov 2017 10am

Back Vous êtes ici : Accueil Les Infaillibles Le Noble Prophète Articles Sur Prophète Jésus fils de Marie – l’authentique Message –

Jésus fils de Marie – l’authentique Message –

 
Jésus fils de Marie – l’authentique Message –
    

Celui qui a créé cet univers magnifique que nous contemplons chaque jour a créé l’homme dans sa forme la plus parfaite et lui a donné l’intelligence pour réfléchir, Celui-là a fait descendre le Coran sur Son dernier Messager Muhammad. Il avait auparavant fait descendre la Thora sur Son Messager Moïse et l’Evangile sur Jésus le Messie. Dieu est Parfait et Sa Parole est parfaite: elle ne saurait contenir des imperfections. Dieu a promis de préserver (sourate 15/verset 9) le sublime Coran qui est le dernier Livre révélé et Il nous a informé que les Livres descendus avant avaient été en parties altérés: on y trouve certes, des Paroles de la Torah ou de l’Evangile authentiques, mais on y trouve également les écrits des historiens et d’hommes qui n’étaient pas inspirés par Dieu. Il y a dans la Bible de très nombreuses contradictions et erreurs qui prouvent la perte du Texte original.

Nabuchodonosor, roi de Babylone a brûlé la Maison de Dieu1↓ , dans laquelle se trouvait le Livre de Moïse 2↓. C’est Edras, qui était scribe, qui a certainement  réécrit ces livres après le retour des juifs de Babylone 3↓ . Selon le 2ème livre de Maccabées, chap. 1/verset 59-60 Antonius empereur de Rome aurait brûlé les écrits de Edras. Les deux livres de Maccabées, les livres de Esther, Judith, Tobie, Sagesse, Ecclésiastique, Baruch, lettre de Jérémie, Daniel grec étaient déclarés faux (apocryphes) par les Chrétiens primitifs, et ce, jusqu’au premier concile de Nicée (325 ap. JC.) Pendant 12 siècles et jusqu’à nos jours, l’Eglise Catholique les déclara justes (canoniques); mais au 16ème siècle, les protestants déclarèrent ces livres faux: voilà pourquoi vous ne trouvez pas ces livres dans les bibles protestantes.
 

L’Evangile de Jésus en langue araméenne n’existe plus et les 4 évangiles en grec (il y a 60 évangiles et 4 ont été reconnu justes «canoniques») n’ont pas été écrits par leurs auteurs et sont très tardifs (entre 70 et 130 ans après Jésus Christ). Si nous lisons par exemple l’Evangile de Matthieu:
«Jésus étant parti de là, vit un homme appelé Matthieu… et lui dit: «Suis-moi». Et lui, se levant, le suivit» 4↓  .
En effet, si Matthieu avait écrit cet évangile, il aurait dit:
«Et Jésus en me voyant me dit: «Suis-moi», et je le suivis»
c’est donc un autre qui l’a écrit. Paul insiste sur le fait que c’est «son évangile» qui est doit être suivi et non ceux qui falsifient la Parole de Dieu 5↓ . D’autre part, ces dernières lignes du livre de l’Apocalypse:
«Celui qui ajoutera des paroles à ce livre prophétique, Dieu lui ajoutera (….) et celui qui retranchera des paroles à ce livre (….) Dieu lui retranchera sa part de l’Arbre de vie»
sont une menace contre ceux, qui modifieraient la Bible, menace qui n’aurait point eu sa raison d’être si Dieu ne savait pas déjà que l’homme falsifierait les saintes Ecritures.
 

Dans Son Livre, le saint Coran, Dieu le Très Généreux, nous a rappelé que le vrai Message de Jésus était pareil à celui révélé à tous Ses Messagers: Noé, Abraham, Moïse et Muhammad le dernier Prophète(salut sur eux tous). L’essentiel était de n’adorer que Dieu seul qui est le Créateur des anges, des prophètes et de tout l’univers, d’accomplir de bonnes actions en vue de Lui plaire et de s’abstenir de commettre le mal qu’Il a interdit.

La première vérité
La première vérité c’est que Jésus n’est pas Dieu, mais qu’il n’est que le Messie envoyé par Dieu. Si vous lisez attentivement le chapitre 10/versets 31 à 37 de l’Evangile de Jean, lorsque les juifs accusèrent Jésus de prétendre à la Divinité (ce que prétendent beaucoup de chrétiens) qu’a-t-il répondu ? Jésus leur dit:
« N’est-il pas écrit que ceux à qui la Parole de Dieu sera adressée seront appelés des «dieux» 6↓ .
Jésus dit bien «CEUX» et non pas «celui»: il n’est donc pas le seul concerné. Dieu a aussi adressé Sa Parole à Moïse:
« Je ferai de toi un «dieu» pour pharaon»7↓ .
Ainsi est le langage de la Bible, qui appelle «dieu» un homme à qui Dieu a parlé et appuyé par des miracles. Ce mot «dieu» ne signifie pas que ce messager est semblable à Dieu le Créateur de l’univers.

Quant au mot «fils de Dieu» il est aussi attribué à d’autres messagers:
«Tu es Mon fils, Je t’ai engendré aujourd’hui» 8↓ 
ou encore:
« Je l’ai oint de Mon huile sainte; lui M’invoquera disant: «Tu es mon Père» 9↓ .
David est appelé fils aîné et engendré de Dieu et il invoque Dieu en l’appelant mon Père. Vous comprendrez que toutes ces expressions ne signifient pas que Moïse, David ou Jésus partage avec Dieu Sa Divinité ou même Ses Attributs (Sa Science, Sa Miséricorde, Son Pouvoir infinis).

Lorsqu’on questionna Jésus en lui disant : «Mon bon Maître» il répondit:
«Pourquoi m’appelles-tu bon ? Il n’y a qu’Un seul bon: c’est Dieu» 10↓ .
Si le Messie avait été Dieu, ces paroles n’auraient eu aucun sens: il repousse par humilité le nom de bon; comment peut-il accepter les titres que lui donnent les trinitaires: «O Jésus, notre Seigneur, notre Dieu» ? Dans l’Evangile de Jean, Jésus dit:
« Va vers mes frères, et dis leur que je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu» 11↓.
Jésus se place ici au même rang que ses disciples: cet aveu solennel de Jésus est rappelé dans le sublime Coran, dans lequel Dieu nous rappelle les véritables parole du Messie - Dieu le bénisse et le salue -:
«Je ne leur ai dit que ce que Tu m’avais ordonné de dire: «Adorez Dieu qui est mon Seigneur et votre Seigneur»12↓

L’Evangile de Jean, rapporte :
«le Père et moi nous sommes un» 13↓ 
mais cela ne signifient pas qu’il est Dieu, car les mêmes paroles se trouvent appliquées aux Apôtres:
« Afin que tous soient un, comme Toi, O mon Père Tu es en moi et moi je suis en Toi; qu’eux aussi soient en Nous (….) afin qu’ils soient perfectionnés dans l’unité».
Jésus ne parle de l’unité des Apôtres avec lui et entre eux que dans un sens figuré; de même il faut prendre au figuré l’unité qu’il dit exister entre lui et Dieu: il ne veut exprimer par là que la perfection morale et la soumission à la Loi divine. Ceci est confirmé dans la 1ère Epître de Jean:
« Dieu est la lumière et il n’y a pas en Lui de ténèbres. Si nous disons: «Nous sommes en communion avec Lui», tout en marchant dans les ténèbres, nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière comme Lui-même est dans la lumière, nous avons avec les uns et les autres une communion»14↓.
Les chrétiens ont oublié que Dieu a révélé à Son Prophète Osée:
«Je suis Dieu et non pas un homme» 15↓ .

Dieu l’a proclamé dans le sublime Coran:
« Et ils ont fait de Ses Adorateurs (les Anges, les Prophètes, les Saints) une partie de Lui-même, l’homme est manifestement un grand négateur ingrat» 16↓  
ou encore:
« Dieu ne vous ordonne pas de prendre les Anges et les Prophètes comme seigneurs, vous ordonnerait-Il la mécréance alors que vous Lui êtes soumis (musulman signifie en français: soumis à Dieu)» 17↓ .
Celui qui associe à Dieu un Messager ou autre chose dans l’adoration ou l’invocation, celui-là commet le plus grand péché et Dieu ne pardonnera pas à celui ou celle qui meurt dans ce péché. Mais pour celui qui prend connaissance de ce premier Commandement,  puis se repent de son erreur et  ensuite n’adorera que Dieu seul, sans Lui donner un égal,  Dieu lui pardonnera. Après lecture de cet exposé plein de lumière, nous comprenons que le Message de Jésus était de n’adorer que Dieu seul et qu’il n’était qu’un Messager né de la Vierge Marie – sans père – mais que ce miracle ne lui donne pas le droit d’être adoré avec Dieu, car Dieu a créé Adam sans père, ni mère, ce qui est encore plus extraordinaire . Ce sont là seulement que des Signes de la Toute-puissance du Créateur qui crée ce qu’Il veut.

La deuxième vérité
La deuxième vérité c’est que Jésus n’a pas été crucifié pour expier les péchés des criminels. Dieu le Très-Haut l’a proclamé dans Son Livre, le sublime Coran: «Or, la vérité exacte c’est qu’ils (les juifs) n’ont pas tué le Messie, Jésus fils de Marie, comme ils le prétendent; et ils ne l’ont point crucifié, mais ils se sont imaginés cela et ils ont pensé qu’ils l’avaient tué et crucifié. En fait ils ont tué et crucifié quelqu’un qui lui ressemble ! Par la suite, ils sont tombés en désaccord sur la personne crucifiée: étais-ce Jésus ou un autre ? Ils conservent tous un doute à son sujet. La vérité est qu’ils disent des choses sur lesquelles ils n’ont que des doutes. Ce qui est certain c’est qu’ils n’ont point tué Jésus. Mais Dieu l’a élevé vers Lui et l’a sauvé de ses ennemis» (Sourate 4/versets 156-158). Le mot de Jésus en hébreux «YESHUA» signifie: «celui que Dieu a sauvé». Nous lisons dans l’Evangile de Jean,  que les juifs voulurent capturer le Messie sans pour autant y parvenir et Jésus leur disait (avant sa prétendue CRUCI-FICTION):
«Vous me chercherez, mais vous ne pourrez venir là où je vais» 18↓ (Jésus savait que Dieu allait l’élever à Lui et le sauver de ses ennemis).

Les juifs ne comprenaient pas ses paroles:
«Où faut-il qu’il aille pour que nous ne le retrouvions plus» ?
Jésus avait dit à ses disciples:
«Vous m’abandonnerez tous, mais Dieu ne m’abandonnera jamais»19↓
Dieu lui avait promis:
« Qu’il ne sera jamais livré à la fureur de ses ennemis, que l’Eternel le gardera et lui conservera la vie» 20↓ (c’est Jean  qui cite le psaume 41) ;
«Qu’aucun mal ne l’atteindra, car Ses Anges le protégeront de peur que son pied ne heurte une pierre…» 21↓ (C’est Luc qui cite le psaume 91).
Ces merveilleuses prophéties ne peuvent jamais concerner un homme qui meurt crucifié sur une croix et qui, désespérant  de la Miséricorde divine, dit:
«O mon Dieu, pourquoi m’as-Tu abandonné ?» 22↓.
Les chrétiens prétendent que ce «sacrifice» est une œuvre d’amour, mais nous lisons dans l’Evangile de Jean, que Jésus n’était pas d’accord avec les juifs qui voulaient le faire mourir:
«Mais, maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi un homme  (le mot homme existe dans l’original grec, mais il manque dans les traductions) qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Si votre père était Dieu, vous m’aimeriez (……) car c’est Lui qui m’a envoyé. Le père dont vous êtes issus c’est le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement» 23↓.
Faire mourir Jésus est donc une œuvre du diable: elle n’est pas agréée par Dieu et elle ne peut pas expier les crimes des humains. Dieu dit à Ezéchiel:
«La justice du juste lui sera imputée et la méchanceté du méchant pèsera sur lui»24↓
et JESUS le confirme (Matthieu 25/Versets 34 à 46). Le sublime Coran le rappelle:
«Quiconque fait un bien fut-ce du poids d’un atome le verra, et quiconque fait le mal fût-ce le poids d’un atome le verra» 25↓.

 

«O vous (juifs et chrétiens) qui avez cru (en Moïse et en Jésus)! Craignez Dieu et croyez en Son Messager (Mohammad), pour qu’Il vous accorde deux parts de Sa miséricorde, qu’Il vous assigne une lumière à l’aide de laquelle vous marcherez et qu’Il vous pardonne,car Dieu est Pardonneur et Très Miséricordieux » (le saint Coran, sourate 57/verset 28)

 


notes

1 ↑ 2ème livre des Chroniques, chapitre 36
2 ↑ ibid, chap.34, verset 15
3 ↑ Edras, 7 et Néhémie, 8
4↑ chap. 9/verset 9
5↑ 2ème Epître aux Corinthiens, chap. 2/verset 17 et Galates 1/versets 6-7
6↑ Psaumes 82:6-7:

«J’avais dit : Vous êtes des dieux, Vous êtes tous des fils du Très Haut. Cependant vous mourrez comme des hommes, Vous tomberez comme un prince quelconque»


7↑ Exode, chapitre 7:1
8↑ Psaume 2: 7
9↑ Psaume 89/versets 21-27
10↑ Marc10: 18-19 et Luc18:19
11↑ Jean 20: 17
12↑ Sourate 5/verset 117)
13↑ Jean 17: 21-23
14↑ Epître de Jean 1:5-7
15↓ Osée11: 9
16↑ Sourate 43/verset 15
17↑ Sourate 3/verset 80
18↑ Jean7: 32-36
19↑ Jean16:32-33 et 8:29)
20↑ Jean13: 18
21↑ Luc 4:9-11

«9 Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça sur le haut du temple, et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d’ici en bas ; car il est écrit
10 Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, Afin qu’ils te gardent ».


22↑ Matt 27:46
23↑ Jean 8: 39-45
24↑ Ezéchiel 18: 20-21
25↑ Sourate 99/versets 7-8


    
        

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir