Dim06132021

mise a jour :Lun, 19 Oct 2020 1pm

Back Vous êtes ici : Accueil Articles Le Hadj Les Pratiques du Hajj Le Namaze Tawaf

Le Namaze Tawaf

C- LE NAMAZE TAWAF


 

 
            Après le tawàf, il est obligatoire de faire deux rakàts namàze pour le tawàf, comme la prière de l'aube (soubho).

            Le namàze de tawàf wajib doit être fait obligatoirement derrière ou à côté de Makàmé Ibrahim (station d'Ibràhim) , sans dire azàne ni ikamàh.

 

            Le namàze de tawàf non wadjib peut être fait à n'importe quel endroit dans le masjidoul haram.

 

            Dans le namàz de tawàf, il est recommandé de réciter :

 

            Souré Fàtéhà (Al hamdo) + Souré Iqlàss (Koul Howallàho)
  au 1er rakàt

            Souré Fàtéhà  + Souré Kafiroune (koul yà ayo al kafiroune) au second rakàt

 

            Ne pas oublier de faire le niyat : "je fais deux rakàts namàzé pour le tawàf-é-oumrà-é-tamato (ou tawafé Hadjé tamatto) Hadjoul Islàm wadjib kourbatan ilallàh".

 

       

    Puis réciter ce doua :

 

            Bismillàhir rahmànir rahim

            Allàhoumma takabal minni walà tadj'alho àkhiral ahdi minni alhamdo lillàhi bimamidihi koullihà alà ni'àmihi koullihà kattà yan-tahiyal hamdo ilà mayohibbo wa yarzà  allàhoumma salli 'alà mohammadine wa àli mohammad wa takabbal minni wa tah'hir kalbi wa zakki 'amali.

 

            >> O seigneur acceptes mon action et n’en fais pas le dernier, louange à Allah par toutes Ses qualités, et Ses biens, o Allah envoie Ta paix sur mohamad et sur sa famille, acceptes de moi, purifie mon cœur et assainit mes actes.

 
Réciter ensuite ce dou’à au Makàmé Ibràhim

 

 

Allàhoumma innaka ta’lamou sirri wa ‘alà niyyati, faqbal ma’zirati, wa ta’lamouhadjati fa’tini sou’li, wa ta’lamou mà fi nafssi faghfili zounoubi.

Allàhoumma inni ass-alouka imànane youbashshirou qalbi , wa yaqinane sadiqan  hattà a’lamou annahou là youssibouni illa mà katabta li rizàne minka bimà qassamta li. Anta waliyyi fddounyà wa fil àkhirah, tawaffani mouslimane wa alhiqni bissàlihîne

 

>>Seigneur Dieu, Toi qui connais ce que je révèle ainsi que ce que je cache, agrée mon excuse, Toi qui connais ce dont j’ai besoin, donne le moi, Toi qui connais le fond de mes pensées, pardonne mes péchés.

Seigneur, donne-moi une foi qui m’entretienne le cœur et une conviction profonde que rien ne peut m’arriver d’autre que ce que tu m’as destiné. Fasse que j’en sois satisfait ! Tu es mon soutien dans ce monde et dans la vie future.

Seigneur, Fais moi mourir musulman et fais que je sois parmi les vertueux que les épreuves n’auront ni abattu ni avilis.

 

 

Allàhoumma là tad’alanà fi maqàminà hazà zanbane illà ghafartah, walà hammane illà farradjtah, walà hàdjdjatane illà kazaytahà, wa-shrah soudouranà, wa nawwir qouloubanà, wakhtim bissàlihàti ‘àmàlanà.

Allàhoumma, ahiynà mouslimîne wa tawaffanà mouslimîne, wa alhiqnà bissàlihîne ghayrà khazàyà walà maftounîne.

 

>> Seigneur Dieu, Je T’implore en ce lieu de ne point me laisser de péchés que Tu n’aies pardonnés, ni de soucis que Tu n’aies dissipés, ni de manques que Tu n’aies comblés, ni de besoins que Tu n’aies allégés.

Facilite notre tâche, soulage et illumine nos cœurs et donne une heureuse issue à nos activités.

Seigneur ! Fais-nous vivres et mourir musulmans ! Et fais que nous puissions rejoindre les vertueux et non ceux frappés de malédictions et de désarroi.

 
Puis réciter ce dou’à au Hijré Ismà’il (demi cercle près de Kà’abà)

 

 

            Allàhoumma anta rabbi, là ilàha illà anta. Khalaqtani wa ‘alà ‘abdouk, wa anà ‘alà ahdîka wa wa’dîka, masstatà’ti ‘aouzoubika min sharri mà sana’ti, abou’ou lakà bini’matika ‘alayya wa abou’ou bi zanbine faghfirli fa innahou là yaghfirouzzounouba illà anta.

 

            >> Seigneur ! Tu es mon Dieu, il n’y a pas d’autre divinité que Toi. Tu m’as crée et je suis Ton serviteur. Je serai fidèle à la parole donnée et au serment que je T’ai prêté tant que je pourrai. Je cherche refuge en Toi contre le mal que j’ai commis, je T’exprime ma gratitude pour les faveurs dont Tu m’as comblés, et je reconnais mes fautes. Pardonne les  moi, Toi seul peut absoudre les péchés.

 

            Allàhoumma inni ass-alouka mine khayri mà sa’àlaka bihi ‘ibàdouka assàlihoune, wa a’ouzoubika mine sharri mà asta’àzaka  minhou ‘ibàdouka assàlihoune.

Allàhoumma bi asmà-ikal housna wa sifàtikal ‘ouliyà youb’idounà ane moushàhadatika wa mahabbatika, wa amitnà ‘alà sounnati wal djamà’ah, wa ash-shawki ilà liqà’ika, yà zaldjalàli wal ikràmi.

 

>>Seigneur ! Je te demande le meilleur de ce que les vertueux serviteurs T’ont demandé, comme eux je cherche refuge auprès de Toi contre le pire des maux.

Seigneur ! Je Te conjure, au nom de Tes épithètes sublimes et de Tes attributs transcendants, de purifier nos cœurs de tout ce qui peut nous éloigner de Toi et de Ta vénération.

Fais nous mourir respectueux de la Tradition (du Prophète) et de l’opinion de la communauté musulmane.

Je suis avide de te rencontrer, Ô Seigneur de gloire et de générosité.

 

 

 

            Avant de faire le Sa’yi (7 parcours entre Safà et Marwà), il est recommandé de toucher ou d'embrasser Hajroul Ashwad ou à défaut de le "saluer" (bras levés avec "Allàho Akbar").

Il est aussi recommandé de boire et de s'asperger de l'eau du puits de Zam-Zam et de réciter ce doua :

 

Bismillàhir rahmànir rahim

            Allàhoummadj alho ilmane nàféyane wa rizkan wàsséyane wa chéfâane minnekoullé dâïne wassoukmine

 

            >> O seigneur donne-moi un savoir utile, un bien considérable, et un remède de tous les maux et maladies

 

            Ensuite se diriger vers la colline de Safà par la porte qui se trouve en face de Hajroul Ashwad puis se tenir en face de la Kaabà et réciter ces douas 3 fois chacun :

 

            Bismillàhir rahmànir rahim

            Làilàh illallàho wàhdahou làsharikalahou lahoul moulko walahoul hamdo yohyi wa yomito wahowa hayioune là yamout wahowa alà koulli shayine

kadire.


 

            >> Pas de dieu sauf Allah , le Seul et qui n’a pas d’associé, à Lui est le Royaume, digne des louanges, qui donne la vie et la retire, l’Eternel, et Qui a le pouvoir sur toute chose.

 

 

            Bismillàhir rahmànir rahim

            Allàho akbar alàmàhadànà alhamdolillàhi alàma awlàna alhamdo lillàhil hayil kayioum wal hamdo lillàhil hayidâ-im.

            >> Allah est le plus Grand par ce dont Il nous a guidé, Louange à Allah par ce qu’Il nous a confié, louange à Allah le Vivant, le Prédominant, et l’Eternel.

 

 

 

            Bismillàhir rahmànir rahim

            Ash'hado ann là-ilàh illallàho wàhdahou làsharikalahou wa ash'hadouhou ann mohammdane abdohou wa rassolohou là na'abodo illà iyaho moukhlissine lahouddine wa law karihal moushrikoune.

 

            >> Je témoigne qu’il n’y a pas de dieu, sauf Allah, et qui n’a aucun associé, et je témoigne que Mohamad est son serviteur et son messager et nous n’adorons que Lui, en toute sincérité et même si cela déplaise aux moushrikine (ceux qui associent)

 

            Bismillàhir rahmànir rahim

            Allàhoumma inni ass'aloka afwa àfiyat walyakine fiddounya wal àkhirati.

 


            >> O seigneur je te demande le pardon, la santé, et la conviction dans ce monde et dans l’au-delà.

 

 

            Bismillàhir rahmànir rahim

            Allàhoumma àtina fiddounya hassanatane wa fil àkhirati hassanatane wakina azàbannar.

 

            >> O seigneur accorde-moi-le bien dans ce monde et dans l’au-delà et protège-moi du châtiment de l’enfer

 

            Puis 100 fois  :

 

"Allàho akbar"   <<>>    "Là ilaha illalàh"   <<>>      "Alhamdo lillàh"   <<>>    "Soubhanallàh."

 

Vous n’avez pas le droit de laisser des commentaires